Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Felix Tshisekedi et Angela Merkel à Berlin: le début d'une nouvelle histoire

Merkel empfängt Präsident der Demokratischen Republik Kongo

Merkel empfängt Präsident der Demokratischen Republik Kongo, © dpa

21.11.2019 - Article

Felix Tshisekedi et Angela Merkel à Berlin : le début d’une nouvelle histoire

Avec les honneurs militaires, la Chancelière Merkel a accueilli Félix Tshisekedi à Berlin ce vendredi 15 novembre 2019. L'Allemagne veut ouvrir un nouveau chapitre dans sa coopération avec la République Démocratique du Congo. La chancelière Angela Merkel l'a assuré après un tête-à-tête avec son hôte dans son bureau.

Après ses entretiens avec le Président de la République Démocratique du Congo la Chancelière fédérale, Angela Merkel, a souligné vendredi à Berlin que l'Allemagne souhaitait développer ses relations avec la République démocratique du Congo, qui étaient jusqu'alors »assez faibles« . Cette puissance économique européenne est encouragée par la bonne foi du nouveau locataire du Palais de la Nation qui a entrepris des »réformes courageuses« depuis son accession au pouvoir. La libération de prisonniers politiques en est une illustration.

Le gouvernement allemand estime que le travail de la nouvelle équipe à la tête de la RDC est « très positif ». Selon Mme Merkel, la reprise des contacts entre la RDC et le Fonds Monétaire International est également un bon signe qui renforce la crédibilité du pays. Cette « politique d'ouverture », comme l’a appelé Tshisekedi, permet également au gouvernement fédéral d'assurer les conditions cadres des investissements privés avec des garanties nécessaires. « Nous ne nous imposons pas, a dit la Chancelière, mais un bon départ a été pris ». Dans six mois, les deux personnalités envisagent se réunir à nouveau au niveau opérationnel et établir un bilan intermédiaire.

La coopération germano-congolaise : Intérêt stratégique pour le bon développement

La RDC est confrontée à des défis majeurs - par exemple dans le domaine des infrastructures ou dans la lutte contre Ebola dans l'est du Congo. Selon Mme Merkel, des « résultats encourageants » ont été obtenus, en particulier dans ce domaine.

Le gouvernement allemand offre également un soutien à la RDC pour l'extraction durable des matières premières et l'approvisionnement en énergie. La Chancelière a cité la construction de petites centrales hydroélectriques comme mot-clé à cet égard.

Enfin et surtout, la préservation de la forêt tropicale humide dans le bassin du Congo est une préoccupation mondiale importante. L'Allemagne met 30 millions d'euros supplémentaires à disposition pour la conservation de cette ressource naturelle, a déclaré Mme Merkel en raison de sa promesse faite en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York. Elle a rappelé que la forêt tropicale du Congo joue un rôle tout aussi important pour le climat mondial que la forêt amazonienne.

Outre la situation politique actuelle en RDC et dans les environs, la MONUSCO, la plus grande mission de paix et de stabilisation de l'ONU au monde, a fait l'objet de discussions. Elle apporte une contribution très importante à la stabilité et à la sécurité dans l'Est du Congo.

Le Président Tshisekedi avait déjà rencontré le Président du Bundestag Dr. Wolfgang Schäuble et la Présidente de la Fondation Afrique le jeudi 14 novembre 2019. Il a également visité la  « Maison de l’Économie Allemande » et s'est entretenu avec des représentants de « l’Association fédérale de l’industrie allemande » (BDI), de la « Chambre de commerce et d'industrie » (DIHK) et de l’Association de l’Economie allemande pour l’Afrique, entre autres.

Avant sa rencontre avec la Chancelière, le Président Tshisekedi a été reçu par le Président fédéral Frank-Walter Steinmeier au château de Bellevue. Vendredi après-midi, une visite de l'usine de turbines à gaz de Siemens AG était à l'ordre du jour.

Retour en haut de page